Derriere l’integralite des applications de rencontres en ligne se cachent i  chaque fois des algorithmes

Longtemps tournees en derision, les individus a la recherche de l’amour sur Internet sont De surcroi®t qui plus est nombreuses. Des etudes montrent que l’attitude generale en population et des applications et sites de rencontres a evolue avec moyen. Aujourd’hui, s’inscrire via un site comme Tinder est devenu presque anodin. Selon Statista, pres d’un tiers des Europeens aurait deja utilise un blog de rencontre bien un coup dans sa vie.

Tomber sur l’amour grace a des algorithmes

Pour tomber sur l’amour, des algorithmes ne fonctionnent pas l’ensemble de une meme maniere et s’adaptent suivant le public et les fonctionnalites que l’application aspire i  mettre en avant. Selon le site dataconomy, l’application OkCupid utilise un systeme de match en fonction des caracteristiques que l’utilisateur a complete dans un questionnaire lors de son inscription. Elle irait bien plus loin dans la course au match en evaluant l’importance d’une caracteristique sur une nouvelle.

Apres avoir mis fin a son systeme de score Elo, l’application Tinder a adapte son algorithme et affirme se baser i  propos des « activites nouvelles, preferences et localisations » pour favoriser nos matchs. Pour Happn, en revanche, amour rime avec localisation seulement. Des son lancement en 2014, l’application avait tente de se differencier des apps de rencontre existantes en promettant de « saisir sa chance et retrouver qui on a croise ». C’est en se basant sur la geolocalisation que l’appli francaise promet a ses utilisateurs de degoter l’ame s?ur. D’autres applications comme Hornet se distinguent a travers la proposition d’introduction de contenu, outre sa fonctionnalite de chat.

Derriere cette multitude d’applications, se cachent des algorithmes a toutes les effets psychologiques parfois pervers.

Derives sociales

Avec son ancien systeme Elo, Tinder avait tendance a distinguer nos profils sur base de l’attirance qu’ils pouvaient creer. Un profil qui etait beaucoup aime avec nos autres utilisateurs grimpait ainsi au classement. Notre systeme d’algorithmes de Tinder ne suggerait aussi plus que les profils des plus attirants a ce meme profil, segmentant ainsi les communautes.

D’un point de vue emotionnel, les applications de rencontres peuvent desfois causer du tort a leurs utilisateurs. Le systeme de score de desirabilite aurait ainsi un impact negatif dans la confiance en soi. C’est en tout cas ce qu’a denonce la journaliste chemistry Judith Duportail dans son ouvrage Amour sous algorithme, publie en mars 2019. Elle y denonce le score Elo, encore actif a l’epoque, ainsi, qui a ete le point de depart de son enquete. Dans le livre, elle decrit la solitude ressentie suite a l’utilisation de Tinder, ainsi que la decouverte des 800 pages d’informations personnelles que l’application avait recoltees sur i§a. Dans le enquete, la journaliste a decouvert que la page de rencontres avait tendance a mettre en relation des jeunes dames nos plus jolies avec des hommes riches de 10 a 15 annees plus ages. Une methodologie qui pose question.

Car lorsqu’il s’inscrit, l’utilisateur n’a aucune option de ce qu’il attend. Les sites de rencontre n’encadrent pas l’usage de leurs services. L’impact psychologie peut donc etre enorme, dans la mesure ou les services vous mettront de preference en contact avec des personnes qui seraient susceptibles de vous interesser, ou du meme rang social que vous. Complique parfois d’accepter que l’on ne soit pas a la hauteur pour se voir proposer des profils que l’on convoite… Il suffit de jeter un coup d’?il a toutes les coups de c?ur, dans Tinder, Afin de s’en convaincre. L’application de dating n’hesite pas a categoriser des individus sur la base de leurs photos et descriptions, choisissant 1 libelle Afin de l’identifier comme “sportive”, “aventuriere” ou “modele” – des profils censes vous correspondre. Si vous avez mode a liker les hommes grisonnants, vous serez vite cantonnes a votre seule categorie. Meme topo si vous avez une preference Afin de les sportives…

Comments are closed.